Les activités
à proximité



Le Château

Le château féodal de Rochetaillée, construit sur un rognon de quartz était une véritable forteresse dont la date exacte de fondation reste inconnue, le château a toutefois été mentionné pour la première fois en 1173.
La localisation de ce château n'est pas un hasard car le précipice le rendait inaccessible du coté Nord.
A la base, le bâtiment était composé de quatre tours dont il n'en reste plus que trois aujourd'hui.
On dit que ce château est à "limite du partage des eaux d'Europe" ou que son toit "versait l'eau de pluie dans les 2 mers " car le Janon est un affluent du Rhône et le Furan se jette dans la Loire ( le Furan coule du côté Sud du village et se perd dans l'Océan, le Janon du côté Nord aboutit vers la Méditerranée).



Le chateau - Rochetaillée

L'Eglise

L'Eglise, dont les fonds baptismaux datent de 1 545, s'élève au Nord Ouest du château. Dans la nef, la voûte en croisée d'ogives est du style gothique, ainsi que l'abside, mais le style Renaissance est aussi présent (en témoignent les vitraux) à cause de longs travaux durant le 16ème. La chaire est en noyer sculpté et les fonds baptismaux sont classés.
Son vocable est la Nativité, et saint Roch son second patron. Les 3 chapelles de l'église sont construites sur l'ancien cimetière, la partie nord de l'église date du XIXème siècle. Elle inclue le clocher (cloche de 1744), les deux chapelles (nervures en plâtre peint) et la sacristie. La chapelle seigneuriale porte à la clef de voûte le blason de Bernou de Rochetaillée.



L'Eglise de Rochetaillée

Les barrages

Comme il fallait remédier aux basses eaux d'été qui condamnaient les industries qui se servaient de la force motrice de l'eau au chômage, la municipalité décida la construction d'un barrage de retenue en 1 858. Il fut inauguré le 29 octobre 1 866 sous le nom du barrage de Rochetaillée ou du "Gouffre d'Enfer ", puis on y ajouta celui du " Pas de Riot".
Tout les deux sont des barrages-poids, de section triangulaire, coûteux à réaliser.
Le premier possède une digue de 56 mètres de hauteur, de 49 mètres d'épaisseur à la base et d'un longueur de 100 mètres, il peut contenir 1 600 000 mètres cubes d'eau (1 300 000 pour le Pas de Riot).
Aujourd'hui seul le barrage du Pas de Riot est en service, dans un cadre sauvage et protégé, il sert à l'alimentation de la ville. Entre les deux barrages se dressent encore d'anciennes écluses qui ont été construites en 1 862. A noter que les environs sont peuplés d'hirondelles des rochers depuis la construction des barrages.
En dessous du premier barrage se trouve une cascade qui a creusé un large trou mystérieux qui lui a donné son nom : le "Gouffre d'Enfer".
Tout près de là se dresse un pic que tout bon escaladeur de la région se doit de connaître et qui se nomme la Roche Corbière, que certains appellent encore "La dent du diable".



Les barrages de Rochetaillée

Mais aussi :

- Randonnée pédestre sur les sentiers du Parc du Pilat et les GR 7 et 42, circuits VTT ou équestres…
- Parcours permanents d’orientation…
- 80 km de pistes tracées pour le ski nordique…
- Promenades en raquettes dans la poudreuse…
- Deval’kart, parcs Accro’branches…
- Sans oublier les myrtilles, les champignons, et des rencontres inattendues avec des animaux sauvages…



Le parc naturel du pilat

Se loger :

Gîte du Grand Duc, Parc du Pilat, LE BESSAT

- Un gîte totalement équipé pour vous recevoir :
Réunions de famille, séminaires professionnels et équipes sportives, ...
Le Gîte du Grand Duc peut accueillir jusqu’à 15 personnes.

    - 1 grande rue, 42660 le Bessat
    - 06 77 50 38 82
    - francois.lorello@orange.fr
    - Site Internet : wwww.gite-du-grand-duc.fr



Le parc naturel du pilat